Qu’est ce qu’on (devrait) mange(r) ?

FOURCHETTES Ligne

Ne pas manger trop gras, trop salé, trop sucré, trop tôt, trop tard…Manger des féculents pour avoir de l’énergie mais pas trop pour ne pas grossir… Manger absolument des légumes mais pas trop le soir car ça donne(rait) de la cellulite (?!) … Il faut abolir le pain mais le blanc seulement, le complet, au contraire, c’est bon pour la santé. Oui mais il y a du gluten dans le pain complet de blé et le gluten, il parait que c’est mauvais. Les sucres sont indispensables mais attention, il faut privilégier les sucres naturels comme le miel (mais là encore pas n’importe lequel…), le sirop d’agave ou encore le sucre de coco… Comment faire son opinion entre les conseils avisés (et scientifiquement prouvés) et les modes tout droit sorties des agences marketing pour faire vendre des produits « sans » ou « enrichi en ». Qu’est ce qu’on mange alors ?
Illust retouchéeDifficile de s’y retrouver parmi les nombreux conseils nutritionnels. Il y a d’abord le côté équilibre alimentaire « basique » (mixer les protéines, les lipides, les glucides pour que notre corps ne manque de rien), les recommandations du gouvernement (manger 5 fruits et légumes, consommer 3 produits laitiers par jour …) mais aussi les produits « santé » stars du moment (par ex les « supers aliments » comme le quinoa, les amandes, les baies de Goji, l’huile de coco…) qui nous promettent vitalité et longue vie.

manger-quilibr-pour-maigrir_4

Nous trouvons aussi, en parallèle, les différents régimes. Ceux-ci étaient avant tout conçus pour les personnes en surpoids mais aujourd’hui, ils s’étendent à une population plus diversifiée. Il y a ceux qui font attention à leur ligne, pour perdre du poids. Ils auront alors le choix de s’orienter vers différents régimes minceur comme  Weight Watchers, Ducan, Montignac, Atkins… Il y  a ceux qui font attention à leur santé (avec ou sans pathologies réelles) et qui se dirigeront vers des régimes excluant certains types d’aliments comme le gluten, le lactose ou les céréales. Parmi eux, nous pouvons citer : le régime acido basiquePaléo, Seignalet, manger selon son groupe sanguin, Fodmaps … Certains s’orientent même vers des jeûnes, qu’ils pratiqueront de manière fréquente (un jour par semaine sans manger par ex) ou par semaine entière (parfois en cure). Tous ces régimes sont controversés par une partie du corps médical, les trouvant trop restrictifs et même dangereux ! C’est le cas d’Olivier Bernard le plus connu  des pharmaciens Québécois, qui a créé le blog du Pharmachien et qui de manière très ludique, replace les pendules à l’heure concernant l’alimentation ou d’autres sujets de santé. C’est le cas également du très sérieux groupe de réflexion « GROS » fondé par les célèbres Dr Gérard Apfeldorfer et le nutritionniste Jean-Philippe Zermati qui propose une nouvelle approche liée à la rééducation alimentaire par l’écoute de son corps, de ses besoins, de ses envies, sans privation ni frustration. A découvrir même si on n’est pas au régime ! 

Depuis un moment déjà, et surtout depuis les nombreux scandales qui ont secoués les industries agro alimentaires, nous avons vu sortir beaucoup de livres ou d’articles « choc » Scandalesou encore des blogs ou sites internet dédiés à l’alimentation (La nutrition.fr, Naturacoach, Julien Venesson…). Les émissions culinaires comme Top Chef, Un dîner presque parfait, Dans la peau d’un Chef ... ont aussi contribué à l’engouement pour la profession de cuisinier. Les consommateurs (et on ne peut que s’en réjouir), sont de plus en plus attentifs à la provenance des produits qu’ils consomment et à leur mode de préparation. L’enseigne Biocoop, par exemple, est en expansion constante. Les agriculteurs ouvrent de plus en plus leurs exploitations à la vente direct et des sites internet proposant des livraisons de paniers ou produits locaux ont explosé ces dernières années. (Annuaire des AMAP, Mon panier bio, Amis de la ferme, Le panier des champs…). Les publicitaires des supermarchés l’ont bien compris et recentrent leur communication vers un univers moins marqueté, mettant en avant les alliances locales avec des fournisseurs de leur région comme Leclerc, Carrefour, Intermarché, Super U

Et Au Bureau des Saveurs, on mange quoi ?

Et avec ceci

Après cet article, vous devez vous dire que notre Chef se trouve obligé de cuisiner sans gluten, sans lactose, sans céréales, sans sucre… Et bien non !

Avant tout, nous veillons à la qualité des matières premières. En effet, ce n’est pas parce qu’un produit est sans gluten, sans lactose, sans sucre et produit localement qu’il est bon et sain. Ce n’est pas parce que la viande est une bonne source de protéine que tous les morceaux se valent en qualité. Nous sélectionnons avec attention toutes nos matières premières et privilégions les producteurs locaux cultivant en agriculture raisonnée. Une bonne cuisine commence par un bon produit.

Ensuite, que ce soit pour notre boutique-restaurant, nos plateaux-repas ou nos cocktails, nos recettes sont élaborées en respectant l’équilibre nutritionnel, associant des protéines par l’apport de viande, de poisson ou de légumineuses, de féculents (céréales, graines ou « légumes féculents ») et de légumes.Les recettes sont composées d’ingrédients choisis et étudiés pour leur qualité gustatives. Le Chef étudie des mariages de saveurs et de textures pour que les plats proposés soient appréciés par la majorité de personnes.Les sauces sont ou légères ou plus relevées selon la recette, mais toujours assaisonnées avec mesure et précision pour que le plat diffuse tous ses arômes.

Nous n’excluons aucun aliment mais nous préparons régulièrement sur demande, des plats pour des régimes alimentaires spécifiques ou allergies (diabète, sans porc, gluten, lactose, poisson …).

Notre priorité : RÉGALER NOS CLIENTS ! Manger, c’est aussi partager un bon moment entre collègues, en  famille ou entre amis et se faire plaisir !

Ce que nous retiendrons comme réponse à la question posée en titre : on devrait pouvoir manger de tout, ne se restreindre à une alimentation spécifique que si on y est contraint (allergie, intolérance, croyance, régime…), mais ne pas supprimer de produits à cause d’une mode qui finira par passer, être remplacée par une autre, qui préconisera tout le contraire… Varier ses repas, manger en quantité raisonnable, prendre le temps de déguster seront nos maîtres mots. Que du bon sens n’est ce pas ?

Le chef

Sur notre site internet vous retrouvez les menus proposés pour nos plateaux-repas mais aussi pour notre boutique-restaurant.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s